You are here

Quels sont les points-clés pour bien appliquer un vernis ?

9
JAN
2018
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon

L’application d’un vernis est une étape importante dans la réalisation réussie d’un béton ciré. C’est elle qui va déterminer la qualité de la protection de votre béton ciré et en faciliter l’entretien au quotidien.

 

1/ Mat, satiné ou brillant ?

Il faut commencer par choisir l’aspect de votre vernis: la plupart existent en mat, mat soyeux, satiné ou brillant. La plus grande partie des ouvrages sont réalisés en mat soyeux ou en satiné car cela permet de conserver une certaine profondeur de la matière, tout en donnant un fini agréable à l’œil.

De son côté, la finition brillante est peu utilisée avec les matériaux minéraux car elle donne un aspect de surface un peu clinquant. Cependant le brillant s’accorde bien avec le noir par exemple ou avec le rouge, pour donner un effet laqué.

Enfin, le vernis mat donne toute la profondeur aux matériaux et un aspect brut très contemporain. Il est particulièrement indiqué sur les murs pour donner de la profondeur par rapport à la lumière.

 

2/ Une fois l’aspect déterminé, comment choisir le bon vernis dans la gamme Marius Aurenti ?

Pour une protection murale, nous recommandons notre vernis acrylique mural mono-composant. Simple et efficace, on l’applique au rouleau en croisant les gestes. Il permet une protection suffisante pour des projections accidentelles et un lessivage du mur pour un nettoyage régulier.

Dans les lieux où le passage est plus important, les vernis bi-composants HR1 et n°7 Visco, à base polyuréthane, s’imposent. Ils comprennent une base et un durcisseur. Marius Aurenti développe des vernis en phase aqueuse, mais pour les lieux très sollicités comme les cuisines, les salles de bains et les sols de grand passage, les professionnels utilisent dans notre gamme de vernis solvantés. Ceux-ci augmentent la résistance mécanique et la résistance aux agents chimiques et garantissent une facilité de nettoyage et une durée de vie plus importante.

 

3/ Quelle quantité de vernis utiliser?

Une fois choisi l’effet, mat, satiné ou brillant et le type de vernis à utiliser, il faut calculer la quantité de vernis dont vous aurez besoin pour votre ouvrage. Si par exemple vous devez recouvrir un sol de 50 m² et que le vernis est donné pour une consommation de 250 g par mètre carré, il vous faudra 12,5 kg de vernis. Il est important de consommer ces 12,5 kg de vernis en totalité, en adaptant le nombre de couches que vous répéterez jusqu’à la consommation complète de la quantité. C’est la quantité et la quantité seule qui détermine la qualité de la protection !

Concernant l’application, il faut éviter de déposer des couches très épaisses. Elles ne se tendraient pas très bien et ne formeraient pas le film nécessaire à la protection de votre ouvrage.

Il est donc préférable d’appliquer un plus grand nombre de couches fines que peu de couches épaisses. Par ailleurs, chaque vernis nécessite une durée de séchage entre chaque couche. Il faut respecter ce temps pour que la nouvelle couche ne vienne pas, par un dépôt trop hâtif, faire fondre ou techniquement détremper la couche précédente.

 

4/ De bonnes conditions de chantier

Sur un chantier, la température et l’humidité de l’air et du support sont déterminantes. En effet, si vous appliquez votre vernis sur un béton encore humide, sa prise se mélangera à l’eau et après séchage le film ne jouera pas son rôle de protection aux taches. Il est donc important de laisser sécher le béton, idéalement 48h à 20° C, avant l’application du vernis.

De même, la température influe sur l’humidité car elle détermine la vitesse de réaction de la prise du vernis. Dans l’idéal, vous travaillerez donc deux jours après l’application de votre béton à une température de 20° et à des conditions d’humidité de 65 %. Si ces conditions ne sont pas remplies sur votre chantier, vous pouvez vous aider d’un système de chauffage ou de déshumidification si nécessaire.

 

5/ Préparer le vernis

Dans le cas des vernis bi-composants, la préparation doit respecter le mélange entre le composant A et le composant B, comme indiqué sur l’emballage. Une balance est donc nécessaire pour préparer votre mélange pour une seule couche. Notez que les vernis solvantés nécessitent une première couche fine avec une durée de séchage plus longue, généralement une nuit, permettant aux pores du béton d’être bouchés en profondeur. Les vernis polyuréthane en phase aqueuse peuvent pour leur part nécessiter l’application préalable d’un bouche pores.

Répétez l’opération pour chaque couche de vernis. S’il vous reste du vernis après l’application d’une couche, ne le conservez pas pour la couche suivante car il aura perdu sa qualité de résistance aux taches.

 

6/ Appliquer le vernis

Lorsque vous utilisez des vernis solvantés, équipez-vous des protections nécessaires et d’un masque spécifique.

Les vernis bi-composants de type HR1 ou n°7 Visco, nécessitent de bien mélanger le durcisseur avec la base pour que la réaction puisse se faire correctement. Laissez reposer cinq minutes avant une application et remuez à nouveau avant de commencer.

Il est important de dépoussiérer les supports avec un aspirateur avant l’application de la première couche et de veiller à ce que votre chantier soit à l’abri de la poussière entre chaque couche.

Commencez par appliquer sur les bords et les angles en utilisant un pinceau ou un petit rouleau microfibre. Puis, pour les grandes surfaces, munissez-vous d’un rouleau microfibre de 10 mm en croisant les couches. Un simple passage avec la main vous permettra de sentir les aspérités des poussières que vous pouvez poncer très légèrement avec un papier 240 entre chaque couche si nécessaire.

Une fois le vernis fini, le séchage en surface sera très rapide. Il permet généralement une circulation avec des protections aux pieds dès le lendemain, mais il n’aura toutefois pas fini son séchage.

Une circulation est possible après trois jours et une mise en eau d’une surface vernie se fait après 7 jours à 20° de température et 65 % d’humidité.

 

7/ Des vernis testés et approuvés depuis plus de 35 ans

Les vernis Marius Aurenti sont reconnus des professionnels, et utilisés depuis plus de 35 ans dans les bâtiments publics, dans le cadre résidentiel ou encore dans les établissements à usages intensifs. Ils sont extrêmement résistants et nécessitent très peu de rénovation au vu de leur solidité. Un bon système de nettoyage régulier permet d’assurer leur longévité, ils peuvent aussi se polisher avec des outils de ponçage en cas de micro-rayures.

Si après plusieurs années vous souhaitez rénover votre surface, vous pourrez le faire par un ponçage léger au grain 120 après décrassage et un renouvellement de une à trois couches de vernis si nécessaire. Un dernier point, vérifiez la fraîcheur des vernis et leurs conditions de conservation hors gel et forte chaleur.

Bonne application, votre chantier est presque terminé !

 

Vernis salle de bains
Vernis cuisine
Vernis escaliers
Vernis mat sol
Vernis satiné douche
Vernis mural satiné
Plan de travail vernis satiné
Sol vernis mat soyeux
Vernis mat

Latest posts


Newsletter

La newsletter Ma's vous informe des innovations matières et couleurs, et des rendez-vous incontournables de la décoration d'intérieur.